Notice

  • Bibliomer n° : 65 - Décembre 2012
  • Thème : 1 - Production
  • Sous-thème : 1 - 2 Pêche
  • Notice n° : 2012-6140

Recherche d'une gestion au rendement maximal durable des ressources halieutiques exploitées par les navires français. Impact sur les productions et les rendements d'une gestion au RMD

Biseau A.

Ifremer, Lorient, France ; E-mail : Alain.Biseau@ifremer.fr

Rapport de contrat, 2011

Adresse internet : http://archimer.ifremer.fr/doc/00060/17150/


Résumé

Le rendement maximal durable (RMD) est la plus grande quantité de biomasse pouvant être extraite continûment d'un stock sans altérer le recrutement, compte tenu du diagramme d'exploitation actuel et dans les conditions environnementales existantes. Le RMD est un objectif de gestion. Pour l'atteindre, il est nécessaire au préalable de disposer :
- d'un diagnostic sur l'état des ressources et son exploitation,
- de la valeur du point de référence correspondant.
Ce rapport présente, dans un premier temps, les diagnostics disponibles ainsi que les points de référence à atteindre. Dans un deuxième temps, des scénarios permettant d'atteindre l'objectif sont proposés. Ils mettent en évidence les principales conséquences des choix qui pourraient (devraient) être pris.
Pour chaque scénario, les impacts en termes de biomasse et débarquements sont estimés. Outre différentes modalités de réduction de la mortalité par pêche, les scénarios explorent les effets de changement des modalités d'exploitation (diagramme d'exploitation).
Les exemples de simulations présentés montrent que les enjeux peuvent varier selon les stocks, en fonction de leur situation actuelle et de leur dynamique (biologie). Néanmoins, de ces situations contrastées, il est permis de tirer quelques enseignements.
Les gains de production consécutifs à une amélioration du diagramme d'exploitation sont souvent (en général/la plupart du temps) supérieurs (voire très supérieurs) aux gains qu'entraînerait une réduction d'effort de pêche sans modification du diagramme d'exploitation. Une réduction de mortalité par pêche étant (étroitement) liée à une diminution de l'effort de pêche et donc des coûts, le maintien (pour ne pas parler d'augmentation) des débarquements produirait des bénéfices plus importants.
Le RMD ne devrait pas être présenté comme ayant un objectif de maximisation de la production pour laquelle les bénéfices dépendent des prix du marché (exemple du merlu) mais comme un moyen de diminuer l'effort de pêche, pour des débarquements similaires, et d'améliorer (très) substantiellement les bénéfices des acteurs.
Enfin, si les gains à long terme apparaissent clairement, les éventuelles pertes à court terme doivent être quantifiées. Les choix de gestion à l'intérieur de la période de transition doivent être discutés avec tous les acteurs et être adoptés comme de véritables plans de gestion.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango