Notice

  • Bibliomer n° : 62 - Mars 2012
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 1 Sécurité des aliments
  • Notice n° : 2012-5959

Avis scientifique du Groupe sur les Dangers biologiques du 26 mai 2011 relatif à la mise à jour de l'état actuel des connaissances sur la probabilité d'apparition et la maîtrise des virus d'origine alimentaire (Question n° EFSA-Q-2009-00877)

Scientific Opinion on An update on the present knowledge on the occurrence and control of foodborne viruses

EFSA Panel on Biological Hazards (BIOHAZ)

EFSA Journal, 2011, Vol. 9(7):2190 - 96 p. - Doi :10.2903/j.efsa.2011.2190 - Texte en Anglais

Adresse internet : http://www.efsa.europa.eu/fr/efsajournal/doc/2190.pdf


Résumé

Les denrées alimentaires peuvent être un vecteur de transmission à l'homme de certains virus qui, dans certains cas, sont extrêmement contagieux et peuvent entraîner des épidémies étendues. L'avis scientifique de l'EFSA fait l'état des lieux des connaissances scientifiques sur le risque viral dans l'alimentation.

Les foyers infectieux viraux d'origine alimentaire sont majoritairement liés aux norovirus et aux virus de l'hépatite A dans les produits frais, les aliments prêts à consommer et les mollusques bivalves (huîtres, moules et coquilles Saint-Jacques), et de l'hépatite E dans la viande et le foie de sanglier et de porc.

La transmission de ces virus se fait majoritairement de personne à personne et les contaminations peuvent intervenir à tous les stades de la production ou de la manipulation des denrées alimentaires.

Les mesures efficaces de contrôle des contaminations sont à rechercher plutôt en amont de la production, par la mise en place de dispositions visant à limiter les contaminations. En effet, seule une cuisson rigoureuse permet d'éliminer ou d'inactiver les différents virus.

Les recommandations des experts portent sur l'introduction de critères microbiologiques pour les norovirus chez les mollusques bivalves - à moins que les produits ne soient étiquetés à cuire avant de consommer - ainsi que des formations complémentaires destinées aux vendeurs et aux opérateurs sur la contamination virale des denrées alimentaires et de l'environnement.

Pour prévenir les infections par le virus de l'hépatite E, le groupe scientifique recommande également de déconseiller aux personnes présentant une maladie du foie ou une déficience immunitaire, ainsi qu'aux femmes enceintes, de consommer de la viande ou du foie peu cuits de sanglier ou de porc.

Cette approche est partielle par manque de données scientifiques sur les virus eux-mêmes (infectiosité, effet dose/réponse ...) et sur leur implication réelle dans les foyers infectieux d'origine alimentaire. L'avis propose des stratégies de collecte de données pour chaque virus.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango