Notice

  • Bibliomer n° : 62 - Mars 2012
  • Thème : 1 - Production
  • Sous-thème : 1 - 4 Algues
  • Notice n° : 2012-5933

Avancées et perspectives dans l'utilisation des microalgues pour produire du biodiesel

Advances and perspectives in using microalgae to produce biodiesel

Amaro H.M., Guedes A.C, Malcata * F.X.

* ISMAI - Instituto Superior da Maia, Avenida Carlos Oliveira Campos, Castelo da Maia, P-4475-690 Avioso S. Pedro, Portugal ; Tél. : +351968.017.411 ; Fax : +351.229.825.331 ; E-mail : fmalcata@ismai.pt

Applied Energy, 2011, Vol. 88 (10), p. 3402-3410 - Doi : 10.1016/j.apenergy.2010.12.014 - Texte en Anglais

à commander à : l'auteur, l'éditeur ou à l'INIST


Résumé

Cette publication dresse un bilan synthétique sur la production de biodiesel par les microalgues, en se focalisant sur la cellule elle-même mais aussi sur les bioréacteurs. Elle discute, de façon critique, les limites actuelles et les perspectives prometteuses de cette technique.

Des biocarburants liquides, renouvelables et neutres en carbone sont nécessaires pour remplacer, dans un avenir proche, les combustibles dérivés du pétrole qui contribuent au réchauffement climatique. Les microalgues sont une source d'huile prometteuse avec des teneurs en lipides pouvant dépasser 80 % de la matière sèche contre 5 % pour les meilleurs oléagineux cultivés. Elles ont aussi l'avantage d'avoir a priori globalement un impact environnemental plus faible que celui des plantes cultivées en agriculture :

- productivité plus élevée,
- non nécessité des surfaces importantes de bonne terre agricole,
- besoins en eau moins conséquents (culture en eau salée possible),
- pas d'utilisation d'herbicides ou de pesticides...

Néanmoins, les systèmes basés sur les microalgues ne sont actuellement pas rentables économiquement étant donné leur faible efficacité volumétrique entraînant des coûts de production trop élevés par rapport au prix du pétrole. Des améliorations technologiques sont donc primordiales au niveau du bioréacteur et de la biocatalyse.

Des verrous technologiques, qui empêchent la pleine exploitation industrielle des microalgues, doivent être levés notamment :

- le faible nombre d'espèces sujettes à des modifications génétiques réussies,
- la compréhension incomplète des mécanismes qui contrôlent la régulation de l'expression des gènes,
- la relativement faible productivité intrinsèque en lipides de certaines microalgues,
- l'efficacité non optimale de la culture et de la récupération des lipides,
- la nécessaire amélioration des possibilités de valorisation des coproduits...

La sélection de souches de microalgues hyperproductrices en lipides et adaptées aux conditions régionales, couplée à l'amélioration génétique et à l'optimisation des procédés permettront à la production de biodiesel par les microalgues de connaître le succès.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango