Notice

  • Bibliomer n° : S2 - Octobre 2012
  • Thème : 5 - Consommation et marchés
  • Sous-thème : 5 - 1 Economie de la production
  • Notice n° : 2012-236S

Étude de la rentabilité de la production de moules sur collecteur autogéré à Carleton, Québec

Bilodeau* F., Lachance-Bernard M., Wilson J.R. , Fréchette M.

*Département des sciences de la gestion, Université du Québec à Rimouski, 310 allée des Ursulines, Rimouski, QC, Canada G5L 3A1

Rapport canadien à l'industrie sur les sciences halieutiques et aquatiques , 2008, n° 282 - vii + 24 p.

Adresse internet : http://www.dfo-mpo.gc.ca/Library/333802.pdf


Résumé

Une nouvelle technique d'élevage de moules sur filière, dite de collecteurs autogérés, qui minimise certains coûts de production a été mise au point au Québec. Les moules sont élevées à même les structures de collecte de naissain. Les filières sont munies de poids de délestage qui permettent de réguler automatiquement la profondeur d'élevage selon la masse des moules. Cette technique permet de faire l'économie des opérations de dégrappage des collecteurs et de mise en boudin du naissain, mais elle a des inconvénients potentiels, une variabilité de la taille des moules à la récolte et un taux de croissance plus lent.
Cette étude canadienne est une analyse bioéconomique de cette nouvelle technologie d'élevage de moules, les critères examinés sont : la rentabilité, la taille des moules et les limites de production. Deux variantes ont été étudiées, la technologie A avec des bouées de 16 litres et la B avec des bouées de 40 litres, en comparaison avec un élevage sur filière classique, technologie C.
Les données des thermoprofondimètres, enregistrées sur les filières A indiquent qu'elles se sont comportées comme prévu au début de l'étude, mais qu'ensuite elles sont entrées en contact avec le fond de façon répétée. Quant aux températures, les données montrent un cycle annuel typique, avec des variations de grande amplitude en été.
Avec la technologie A, la récolte après 40 mois d'élevage est de l'ordre de 1,6 kg/30,5 cm de collecteur. La biomasse observée est plus faible que la biomasse potentielle après le 15ième mois, ce qui indique que les contacts avec le fond ont dénudé des collecteurs en tout ou en partie à partir de ce moment. Avec la technologie B, la récolte après 36 mois d'élevage est de l'ordre 2,1 kg/30,5 cm de collecteur et aucune dénudation de collecteur n'a été observée.
Les seuils de rentabilité de la technique des collecteurs autogérés sont de 2,2 kg/30,5 cm de collecteur pour la technologie A et de 2,1 kg/30,5 cm de collecteur pour la technologie B.
Les résultats indiquent que le surpeuplement et la croissance individuelle ne constituent pas d'obstacles à l'obtention de la rentabilité car la courbe d'autoréduction se situe au-dessus du seuil de rentabilité. Si obstacle il y a, il est plutôt au niveau de la performance des filières : la technologie B permet une meilleure flottaison des filières et collecteurs, elle évite la dénudation au contact du fond. L'examen de la technologie C indique que dès que la longueur de boudin obtenue par unité de longueur de collecteur atteint un ratio boudin/collecteur de 1,31 il est aussi rentable de procéder au boudinage que de laisser le naissain sur le collecteur


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango