Notice

  • Bibliomer n° : S2 - Octobre 2012
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 1 Sécurité des aliments
  • Notice n° : 2012-221S

Détoxication à l'échelle industrielle des mollusques contaminés par des phycotoxines : mythe ou réalité ?

Industrial scale detoxification of phycotoxin-contaminated shellfish : myth or reality ?

Lassus* P., Gowland D., McKenzie D., Kelly M., Braaten B., Marcaillou-Martin C., Blanco J.

*Ifremer, rue de l'Ile d'Yeu, BP 21105, 44311 Nantes Cedex 3, France ; E-mail : Patrick.Lassus@ifremer.fr

Proceedings 6th International Conference molluscan shellfish safety, Blenheim, New Zealand, 2007, n° 71, p. 289-297 - Texte en Anglais

Adresse internet : http://archimer.ifremer.fr/doc/00015/12575/9445.pdf


Résumé

Le programme 'EUROHAB initiative' avait signalé dès 1999 qu'il était urgent de développer des recherches sur la dynamique de l'accumulation, de la détoxication et de la biotransformation des phycotoxines dans les mollusques bivalves exploités. Il recommandait également de mettre au point des systèmes commercialisables pour l'épuration des coquillages contaminés. En conséquence, des programmes-cadres de l'Union Européenne ainsi que des programmes régionaux ont financé plusieurs projets de R&D, visant à :
i) renforcer la compréhension des processus de contamination / décontamination, et
ii) développer des procédés et des mécanismes de détoxication industrielle.
Ces études ont plus particulièrement ciblé l'accélération du processus de dépuration, que ce soit pour les moules contaminées par les DSP, les huîtres creuses et les palourdes japonaises contaminées par les PSP, ou les coquilles Saint jacques contaminées par des toxines ASP. Afin de compenser le caractère aléatoire des épisodes de contamination 'naturelle' des bivalves, mais aussi pour répondre aux demandes des producteurs en matière de détoxication, des cultures en masse de micro-algues toxiques (Alexandrium, Pseudo-nitzschia) ou non toxiques (Skeletonema, Isochrysis) ont d'abord été réalisées. Ces études ont donné lieu à des améliorations techniques significatives, comme, par exemple, le 'lessivage' des toxines ASP contenues dans les tissus comestibles des coquilles Saint Jacques ou la fabrication de 'pâtes d'algue' comme nourriture de remplacement (moins onéreuse) des cultures cellulaires non toxiques utilisées pour la détoxication.
La baisse de toxicité des micro-algues Alexandrium ou Pseudo-nitzschia cultivées 'en masse' ou encore les variations importantes de contenu en toxine des bivalves expérimentalement contaminés ont été autant de difficultés notoires qu'il a fallu surmonter. Néanmoins, c'est bien la nutrition des mollusques contaminés avec des micro-algues non toxiques qui est apparu comme un des procédés les plus efficace pour accélérer le processus de détoxication, même si le temps nécessaire pour atteindre le seuil de santé publique varie selon le mollusque bivalve et le type de toxine considéré.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango