Notice

  • Bibliomer n° : S2 - Octobre 2012
  • Thème : 1 - Production
  • Sous-thème : 1 - 3 Aquaculture
  • Notice n° : 2012-190S

Les diatomées marines à l'origine de la croissance des bivalves dans une lagune méditerranéenne

Marine diatoms sustain growth of bivalves in a Mediterranean lagoon

Pernet* F., Malet N., Pastoureaud A., Vaquer A., Quéré C., Dubroca L.

* Ifremer, Laboratoire Environnement Ressources du Languedoc Roussillon, Bd. Jean Monnet, 34200 Sète, France ; E-mail : fabrice.pernet@ifremer.fr

Journal of Sea Research, 2012, Vol. 68, p. 20-32 - Doi : 10.1016/j.seares.2011.11.004 - Texte en Anglais

Adresse internet : http://archimer.ifremer.fr/doc/00075/18575/16177.pdf


Résumé

Les bivalves marins se nourrissent de phytoplancton, d'algues benthiques remises en suspension, de matériel détritique, de bactéries et de micro-hétérotrophes. Il est, toutefois, généralement considéré que les bivalves sont herbivores et que le phytoplancton constitue leur principale source de nourriture. En revanche, des études récentes montrent que le plancton hétérotrophe peut constituer une source dominante de nourriture, notamment pour les moules.
Les auteurs ont, de ce fait, étudié l'importance relative de chaque source de nourriture contribuant au régime alimentaire de l'huître creuse et de la moule dans la lagune de Thau à l'aide d'analyses : celles des isotopes stables du carbone et celles des acides gras.
Les objectifs de cette étude consistaient à examiner la variabilité temporelle de la qualité de la matière organique particulaire (MOP) dans la lagune de Thau, à identifier les sources de nourriture utilisées par les huîtres et les moules pendant un cycle annuel d'élevage en relation avec les paramètres de croissance et à examiner l'impact des élevages d'huîtres sur la ressource trophique.
Les résultats de cette étude montrent que les variations saisonnières des signatures isotopiques et lipidiques (acides gras) des huîtres et des moules reflètent celles de la MOP et coïncide avec les variations des paramètres hydro-climatiques. Bien que la matière organique d'origine terrigène et bactérienne contribue significativement au régime alimentaire des deux espèces de bivalves étudiées, les périodes de forte croissance sont clairement soutenues par les diatomées (micro-algues planctoniques).
D'autre part, il semble que les moules utilisent plus les diatomées et moins la matière organique d'origine terrigène ou bactérienne que les huîtres pendant la période estivale où la production primaire est plus faible. Il est donc possible que lorsque la matière organique consiste en un mélange de sources multiples, les différences de stratégies de tri des particules entre les espèces réduisent la compétition entre les moules et les huîtres pour se nourrir.
Enfin, la quantité et la qualité de la MOP dans les zones d'élevage d'huîtres et de moules sont similaires à celles mesurées en dehors des zones d'élevage. Bien que ce résultat ne permette pas d'exclure que l'aquaculture des bivalves ait un effet sur la quantité et la qualité de la ressource trophique disponible, il diffère des études précédentes menées dans la lagune de Thau qui montraient une réduction importante (40%) de la biomasse de phytoplancton dans les zones d'élevage.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango