Notice

  • Bibliomer n° : 59 - Septembre 2011
  • Thème : 1 - Production
  • Sous-thème : 1 - 1 Ressources
  • Notice n° : 2011-5712

Réduction de l'habitat des poissons plats comme conséquence de la prolifération d'un mollusque envahissant [la crépidule]

Reduction of flatfish habitat as a consequence of the proliferation of an invasive mollusc

Kostecki * C., Rochette S., Girardin R., Blanchard M., Desroy N., Le Pape O.

* Université Européenne de Bretagne, UMR 985 Agrocampus Ouest, Inra Ecologie & Santé des Ecosystèmes, Ecologie halieutique, Agrocampus Ouest, 65 rue de St Brieuc, CS 84215, 35042 Rennes, France ; E-mail : caroline.kostecki@agrocampus-ouest.fr

Estuarine, Coastal and Shelf science, 2011, Vol. 92 (1), p. 154-160 - Doi : 10.1016/j.ecss.2010.12.026 - Texte en Anglais

Adresse internet : http://archimer.ifremer.fr/doc/00035/14641/11990.pdf


Résumé

Les baies côtières fournissent des habitats aux juvéniles et adultes de nombreuses espèces marines. Elles représentent, avec les estuaires, la moitié de la production océanique mondiale. La baie du Mont Saint-Michel (baie MSM) accueille une communauté de poissons très diversifiée et constitue l'une des nurseries les plus importantes pour de nombreuses espèces exploitées commercialement (bars, poissons plats, clupéidés, raies...). Mais la baie MSM souffre de l'expansion massive d'un gastéropode exotique invasif : la crépidule (Crepidula fornicata). Issue de la côte Atlantique nord américaine, et arrivée accidentellement il y a 40 ans en Europe, elle est actuellement la principale biomasse de mollusques filtreurs dans la baie (150 000 tonnes). Sa biomasse est plus importante que celle des coquillages locaux sauvages ou d'élevage. Des recherches récentes ont montré l'impact de ce gastéropode sur la structure trophique de la baie MSM et son influence négative sur la densité de juvéniles de soles dans les nurseries.
Cette étude utilise une approche géostatistique pour explorer l'effet de l'extension de la crépidule sur la distribution spatiale des poissons plats (soles, plies, barbues et flets). Des données recueillies, à la fin des années 1970 et 30 ans plus tard, ont été utilisées pour construire des cartes interpolées des distributions spatiales de la crépidule et des poissons plats. Dans les années 70, les crépidules étaient concentrées sur une petite zone à l'ouest de la baie MSM ; aujourd'hui elles occupent la moitié de la baie. Cette prolifération rapide conduit à la diminution des surfaces disponibles pour les poissons plats qui, auparavant, occupaient toute la baie et sont maintenant limités à sa partie orientale. Les densités de poissons plats sont significativement impactées par celle de la crépidule.
L'étude met en évidence également que l'impact négatif des crépidules serait davantage lié à des changements dans le substrat qu'à des interactions trophiques. Les fonds préférés des poissons plats sont meubles, sableux ou vaseux ; ils peuvent s'y enfouir et s'y abriter des prédateurs. Des tapis de coquilles de crépidules recouvrent et modifient la nature de ces substrats.
L'invasion des crépidules a des conséquences sur le renouvellement des poissons plats à grande échelle, et peut aussi être préjudiciable à d'autres espèces benthiques ou démersales, comme les raies.
N.B. Pour en savoir plus sur la crépidule : http://www.rebent.org//medias/documents/www/contenu/documents/Blanchard_Rebent_Natura2000_Crepidules_Ed2009.pdf


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango