Notice

  • Bibliomer n° : 55 - Janvier 2011
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 1 Sécurité des aliments
  • Notice n° : 2011-5484

Classement des contributions des poissons commerciaux et des produits de la mer à l'exposition au mercure aux Etats-Unis : implications pour la communication des risques

Ranking the contributions of commercial fish and shellfish varieties to mercury exposure in the United States: Implications for risk communication

Groth Edward

Groth Consulting Services, 75 Clifford Avenue, Pelham, NY 10803-1702, USA : E-mail : nedgroth@cs.com

Environmental Research, 2010, Vol. 110 (3), p. 226-236 - DOI: 10.1016/j.envres.2009.12.006 - Texte en Anglais

à commander à : l'auteur, l'éditeur ou à l'INIST


Résumé

La contribution à l'exposition au mercure a été quantifiée pour 51 espèces différentes de produits de la mer consommés aux USA, à partir de leur teneur moyenne en mercure et de leur consommation effective (estimée en fonction du pourcentage de part de marché, calculé par la somme des captures et des importations moins les exportations).
Les espèces ont ensuite été classées en 6 catégories en fonction de leur teneur en mercure, en indiquant la part relative de la catégorie dans l'apport total en mercure :
- Très faible teneur (< 0,043 mg/g) : crevettes, saumons, sardines, tilapias...
Responsable de 9 % des apports totaux en mercure.
- Faible teneur (< 0,086 mg/g) : poissons plats, poissons chats, maquereaux...
Représentant 16 % des apports en mercure.
- Teneur moyenne (<0,172 mg/g) : églefins, merlus, baudroies, morues...
34 % des apports en mercure.
- Teneur modérément élevée (<0,344 mg/g) : homards, flétans...
9,5 % des apports.
- Teneur élevée (<0,688 mg/g) : thons, empereurs, marlins...
25 % des apports.
- Teneur très élevée (>0,688 mg/g) : espadons, requins, thazards...
6,5 % des apports.
Les espèces des 2 catégories à faible teneur représentent plus de 67 % des produits de la mer consommés.
Les espèces les plus contaminées, à l'exception de l'espadon, sont des contributeurs mineurs aux apports en mercure du fait de leur faible part de marché. Les thons (sous toutes formes) contribuent quant à eux à 37,4 % des apports en mercure. Les poissons à teneur moyenne en mercure sont une source significative d'exposition s'ils sont consommés régulièrement.
L'auteur estime que les conseils de consommation actuels, basés sur les espèces à teneur très élevée en mercure, sont insuffisants. Il préconise une information plus complète des consommateurs, reprenant les 6 catégories définies avec des codes de couleur pour faciliter l'interprétation et la comparaison (facteurs de correspondance entre catégories)...


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango