Notice

  • Bibliomer n° : 54 - Novembre 2010
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 1 Sécurité des aliments
  • Notice n° : 2010-5416

Intoxication par la ciguatera : traitement, prévention et gestion du risque

Ciguatera Fish Poisoning: Treatment, Prevention and Management

Friedman * Melissa A., Fleming Lora E., Fernandez Mercedes, Bienfang Paul, Schrank Kathleen , Dickey Robert , Bottein Marie-Yasmine , Backer Lorraine, Ayyar Ram , Weisman Richard , Watkins Sharon, Granade Ray , Reich Andrew

* University of Miami, Rosenstiel School of Marine and Atmospheric Science, NSF/NIEHS Oceans & Human Health Center, Miami, FL 33136, USA ; Fax : (305) 421.4833, E-mail : melissafried@yahoo.com

Marine Drugs, 2008, Vol. 6, p. 456-479 - Texte en Anglais

Adresse internet : http://www.mdpi.com/1660-3397/6/3/456/pdf


Analyse

L'empoisonnement ciguatérique par consommation de poissons (CFP) constitue l'intoxication par les produits de la mer la plus fréquemment citée au niveau mondial. Elle entraîne des effets significatifs sur la santé et sur l'ensemble des fonctions physiologiques. Plus particulièrement, cette intoxication est à l'origine de symptômes très divers, gastro-intestinaux, neurologiques, et/ou cardio-vasculaires, qui perdurent pendant des jours, des semaines ou même des mois. Bien qu'une certaine amélioration soit constatée après certaines interventions (par exemple du Mannitol en perfusion intra-veineuse), il n'y a pas de traitement approprié de la ciguatera qui soit aujourd'hui clairement accessible aux médecins. Une synthèse des données de la littérature concernant le traitement du CFP a été réalisée, en y incluant des témoignages anecdotiques comme des essais cliniques aléatoires sur des individus intoxiqués. L'article vise à clarifier les options possibles de traitement et à fournir des informations aux urgentistes, aux centres anti-poison, aux hygiénistes et aux patients sur la gestion et la prévention du risque ciguatérique.
Cet article constitue un bon article de synthèse sur le type d'intoxication par phycotoxines qui entraîne le plus de cas par an au niveau mondial. Les auteurs mettent particulièrement bien en lumière la répartition géographique des intoxications ciguatérique, la question importante de la sous-estimation du nombre de cas réels du fait d'un déficit de déclaration auprès des autorités sanitaires, les différences régionales affectant la symptomatologie ciguatérique (en particulier entre les Antilles et la Polynésie) et leur lien avec les différences de profil des ciguatoxines, les effets récurrents des symptômes en fonction de facteurs immunologiques ou réactivateurs (c'est une caractéristique des intoxications ciguatériques) et l'absence de tests de dépistage rapide de la présence de toxines dans la chair des poissons des récifs coralliens.
Cette revue fait le point sur les traitements proposés aujourd'hui, les plus efficaces, comme le mannitol, comme les plus exotiques (traitements locaux) avec leurs limites, leurs éventuels effets secondaires et l'absence, souvent, d'essais cliniques aléatoires. Même si l'article prend pour modèles la gestion et la prévention du risque pratiquées en Floride par la Food and Drug Administration et par d'autres organismes, son point fort reste la proposition d'un guide des bonnes pratiques à l'usage des cliniciens en ce qui concerne le traitement de la ciguatera. Ces recommandations en 11 points ne pourront qu'intéresser les médecins, les hygiénistes, les spécialistes des intoxications tropicales, et les industriels de l'alimentation, en particulier les importateurs.
Rappel : en France, l'AFSSA (aujourd'hui ANSES) attache une importance croissante au contrôle du marché des poissons issus de zones ciguatérigènes, que ce soit dans les départements et territoires d'outre-mer ou en France métropolitaine, lors de l'arrivée aux frontières (vérification par les agents des services vétérinaires).
Pour compléter, voir :
Prévention des Intoxications par les Phycotoxines marines en France en 2004. La Vieille S., Krys S., Aubert P., Belin C., Bulletin épidémiologique 2004, n° 13, p.3-5.
Analyse réalisée par : Lassus P. / IFREMER


Imprimer Imprimer

Analyse au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango