Notice

  • Bibliomer n° : 51 - Mai 2010
  • Thème : 5 - Consommation et marchés
  • Sous-thème : 5 - 1 Economie de la production
  • Notice n° : 2010-5233

Perspectives pour l'alimentation du saumon : débat concernant l'évaluation de diverses sources alternatives d'alimentation animale

Perspectives on Salmon Feed: A Deliberative Assessment of Several Alternative Feed Resources

Gillund * F., Myhr A.I.

* Genøk - Centre of Biosafety, The Research Park, 9294 Tromsø, Norway ; E-mail : froydis.gillund@genok.org

Journal of Agricultural and Environmental Ethics, 2010, n° DOI 10.1007/s10806-010-9237-7 - Texte en Anglais

à commander à : l'auteur, l'éditeur ou à l'INIST


Analyse

Dans ce travail, une méthode d'évaluation délibérative a été utilisée pour traiter la question des ressources alternatives pour l'alimentation du saumon d'élevage. Les différentes dimensions de cette question (santé animale et humaine, économique, environnement, et acquisition de connaissances) sont appréhendées par un groupe d'acteurs représentant différents intérêts (producteurs d'aliments, éleveurs, scientifiques, ONG...).
En introduction, quelques données de contexte sont rappelées, soulignant le besoin de recourir à des aliments substitutifs :
- le développement rapide de l'aquaculture mondiale qui absorbe dès à présent 56 et 87 % de l'offre mondiale de farines et d'huiles de poisson,
- la part prépondérante de l'aliment dans les dépenses des piscicultures,
- et l'augmentation des prix des farines et huiles de poisson sur les marchés internationaux.
Sachant que la composition de l'aliment utilisé en salmoniculture repose déjà sur une part significative de protéines et d'huiles végétales, les ressources (supplémentaires) de substitution étudiées dans cet article pour sécuriser l'alimentation des poissons sont :
- les ressources marines de bas niveau trophique (ex. zooplancton...),
- les coproduits de la pêche et de l'aquaculture,
- les captures accessoires,
- les coproduits animaux,
- les plantes OGM ou non,
- les produits issus de micro-organismes génétiquement modifiés ou non.
La méthode d'évaluation utilisée, MCM (multi criteria mapping), ne permet pas d'apporter des conclusions définitives sur la sélection des " meilleures " sources alternatives d'aliments, mais va au-delà des critères d'évaluation habituels que sont le prix, la disponibilité et l'acceptation des consommateurs.
L'intérêt de l'article est de souligner les différentes formes d'incertitude que soulève ce type d'évaluation " prospective ", provenant à la fois d'un déficit de connaissances et de divergences de point de vue des participants, ainsi que d'éléments de contexte spécifiques. Il montre finalement l'importance d'initier le processus délibératif dans les tous premiers stades du développement d'aliments de substitution.
Analyse réalisée par : Girard S. / IFREMER


Imprimer Imprimer

Analyse au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango