Notice

  • Bibliomer n° : 50 - Mars 2010
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 1 Sécurité des aliments
  • Notice n° : 2010-5144

Risques humains associés à une exposition à la palytoxine

Human risk associated with palytoxin exposure

Deeds J.R., Schwartz M.D.

* US Food and Drug Administration Center for Food Safety and Applied Nutrition, 5100 Paint Branch Parkway, HFS-707, College Park, MD 20740, USA, E-mail : jonathan.deeds@fda.hhs.gov

Toxicon, 2010, Vol. 56 (2), p. 150-162 - Texte en Anglais

à commander à : l'auteur, l'éditeur ou à l'INIST


Résumé

Les palytoxines (PlTX) constituent un groupe de toxines marines complexes, très actives. Elles ont été mises en évidence dans Palythoa toxica, un corail tropical mou d'Hawaï. L'évaluation de la toxicité des PlTX par utilisation de modèles animaux a montré qu'elles sont particulièrement puissantes par voies intraveineuse et intra péritonéale, ou par exposition intra trachéale ; elles le sont moins par exposition intra gastrique directe. Elles sont également à l'origine d'effets graves mais non mortels, par exposition cutanée ou oculaire.
Les PlTX ont été également trouvées dans des algues rouges, une anémone de mer, et récemment dans des dinoflagellés, notamment Ostreopsis siamensis en mer Méditerranée. Elles se retrouvent tout au long de la chaîne alimentaire, y compris chez des poissons et des crabes, et sont responsables chez l'homme de graves troubles pouvant entraîner la mort. Bon nombre d'organismes marins présents dans l'environnement susceptibles de renfermer des PlTX sont aussi vendus en aquariophilie, et des études récentes suggèrent que des empoisonnements sont survenus par exposition à ces organismes.
En raison de la co-occurrence avec d'autres toxines marines comme la ciguatoxine, la saxitoxine et la tétrodotoxine, il est difficile d'évaluer le véritable risque d'empoisonnement à la PlTX chez l'homme par consommation de produits de la mer, mais des cas limités, dont quelques cas mortels, ont été bien renseignés. Par ailleurs des données récentes décrivent des réactions suite à une exposition aux PlTX par inhalation ou par voie cutanée. La poursuite des recherches pour mieux appréhender la présence et la répartition des PlTX dans les produits de la mer, ainsi que les symptômes d'intoxication suite à leur ingestion ou leur contact est justifiée.
N.B. La présence d'Ostreopsis pp en Méditerranée occidentale, l'accumulation de PlTX dans des oursins et des bivalves, les troubles respiratoires de personnes exposées à la toxine par voie aérienne, renforcent le besoin de surveiller l'extension côtière des productions de palytoxine.
La recherche de PlTX est actuellement incluse dans le réseau de surveillance phytoplanctonique français (REPHY) en Méditerranée.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango