Notice

  • Bibliomer n° : 49 - Janvier 2010
  • Thème : 0 - Focus
  • Sous-thème : 0 - Parasites
  • Notice n° : 2010-5042

Effets des changements climatiques sur les nématodes anisakidés dans les régions polaires

Effects of climatic changes on anisakid nematodes in polar regions

Rokicki J.

Department of Invertebrate Zoology, University of Gdansk, Al. Pilsudskiego 46, 81-378 Gdynia, Poland ; Tél.: +48.58.523.6618 ; E-mail : rokicki@univ.gda.pl

Polar Science, 2009, Vol. 3 (3), p. 197-201 - Texte en Anglais

à commander à : l'auteur, l'éditeur ou à l'INIST


Résumé

Les anisakidés sont communs dans les régions antarctique, sub-antarctique et arctique. La connaissance de la distribution actuelle des anisakidés dans les régions polaires est passée en revue dans cet article. Les variables climatiques agissent sur l'occurrence et l'abondance des anisakidés, influençant directement leurs stades larvaires (larve libre), et aussi indirectement leurs hôtes, principalement invertébrés (mais aussi vertébrés). Ces parasites pouvant être pathogènes pour l'homme, le manque d'information actuellement disponible est une source supplémentaire de risque. Le poisson est un aliment majeur pour l'homme dans les régions arctique et antarctique, il est souvent consommé sans cuisson préalable. Les populations de ces régions encourent un risque élevé d'infection par les larves d'anisakidés.
Le niveau actuel des connaissance sur l'infection des poissons par les larves d'anisakidés est loin d'être satisfaisant dans ces régions polaires. Des études moléculaires préliminaires ont révélé la présence de mélanges d'espèce. Le réchauffement climatique actuel modifie l'environnement marin, et peut aboutir à une augmentation du temps pendant lequel des oeufs d'anisakidés peuvent persister et éclore, et à une augmentation de la période pendant laquelle les larves nouvellement écloses restent viables. En conséquence, il peut y avoir une augmentation de la distribution des anisakidés.
Le réchauffement pourrait modifier la composition en nématodes parasites des animaux marins, en raison des changements dans les habitudes alimentaires : l'augmentation de la température des océans ainsi que toute réduction localisée de la salinité peuvent provoquer des modifications dans la composition d'espèces pélagiques et benthiques d'invertébrés, qui sont les premiers hôtes des larves d'anisakidés, avant l'infestation des poissons et céphalopodes.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango