Notice

  • Bibliomer n° : 46 - Juin 2009
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 1 Sécurité des aliments
  • Notice n° : 2009-4782

Avis du Groupe Scientifique sur les contaminants de la chaîne alimentaire du 2 décembre 2008 relatif à une demande de la Commission européenne sur les biotoxines marines dans les coquillages - Groupe des yessotoxines - Question nº EFSA-Q-2006-065D

Opinion of the Scientific Panel on Contaminants in the Food chain on a request from the European Commission on marine biotoxins in shellfish - yessotoxin group - Question nº EFSA-Q-2006-065D

The EFSA Journal, 2008, n° 907, Adopté le 2 décembre 2008, publié le 3 février 2009, p. 1-62 - Texte en Anglais, Résumé en Français

Adresse internet : http://www.efsa.europa.eu/EFSA/efsa_locale-1178620753816_1211902314590.htm


Résumé

La Commission européenne a demandé à l'EFSA d'évaluer les limites réglementaires actuelles et les méthodes d'analyse proposées dans la réglementation. Cette évaluation devait porter aussi sur les nouvelles toxines émergentes et prendre en compte les derniers travaux européens et internationaux sur le sujet.
Les yessotoxines (YTXs) ont été détectées dans des mollusques bivalves filtreurs tels que les huîtres, moules, pectinidés et clams. Elles sont produites par un dinoflagellé marin, Protoceratium reticulatum. Le groupe des yessotoxines comprend plus de 90 analogues, dont seulement une douzaine a été complètement identifiée. Les YTXs semblent être thermostables.
Aucune donnée sur les effets chroniques des YTXs n'étant disponible, le Groupe scientifique n'a pas pu établir une dose journalière tolérable. Toutefois, une dose de référence aiguë a été déterminée à 25 µg équivalent YTX / kg de poids corporel.
Après avoir évalué la consommation de coquillages et le risque lié, le Groupe scientifique a conclu que, pour qu'un adulte de 60 kg ne dépasse pas la dose toxique, une portion de 400 g de coquillages ne devrait pas contenir plus de 3,75 mg équivalent YTX / kg de chair de coquillage. Cette valeur est au dessus de la limite réglementaire européenne actuelle qui est de 1 mg/kg de chair de coquillage.
Le test souris est la méthode de référence officielle pour la détection des YTXs. Le Groupe scientifique remarque que cette méthode a des défauts : elle n'est pas spécifique, pas quantitative et a une incertitude élevée.
La réglementation européenne prévoit l'utilisation de méthodes alternatives en remplacement du test souris à condition qu'elles soient validées selon un protocole reconnu internationalement.
Actuellement, aucune méthode pour la détermination des YTXs n'a été validée par des études inter laboratoires.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango