Notice

  • Bibliomer n° : 43 - Septembre 2008
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 2 Nutrition
  • Notice n° : 2008-4498

Apport en protéines : consommation, qualité, besoins et recommandations

Rapport, 2007-10-01, p. 1-461

Adresse internet : http://www.afssa.fr/Documents/NUT-Sy-Proteines.pdf


Résumé

Les objectifs des travaux étaient d'évaluer les consommations de protéines en France, de faire un état des lieux des besoins en azote et acides aminés, d'évaluer les limites maximales et minimales d'apport en protéines (acides aminés), et d'évaluer les preuves scientifiques concernant des allégations relatives aux protéines (peptides, acides aminés).
Pour l'adulte (en bonne santé), l'apport nutritionnel conseillé est établi à 0,83 g/kg de poids corporel/j (de 10 à 27 % de l'apport énergétique). L'AFSSA donne également une estimation des besoins moyens pour chaque acide aminé indispensable (histidine, isoleucine, leucine, lysine ...).
Pour le nourrisson et l'enfant (en bonne santé), aucune donnée nouvelle ne permet de modifier les valeurs d'estimation des besoins et apports nutritionnels conseillés par l'AFSSA en 2001. Les apports protéiques moyens sont compris entre 2,6 et 3,8 g/kg de poids corporel/j (14 et 37 g/j) chez les enfants de moins d'un an et sont supérieurs à 4,0 g/kg/j (46 g/j) entre 13 et 30 mois.
L'apport protéique des garçons de 5 à 7 ans et de 11 à 14 ans est en moyenne, respectivement, de
3,2 g/kg/j (72 g/j)et de 2,1 g/kg/j (92 g/j). L'apport protéique des filles de 5 à 7 ans et de 11 à 14 ans est en moyenne, respectivement, de 3,0 g/kg/j (65 g/j) et de 1,7 g/kg/j (74 g/j). La consommation des enfants de plus de 3 ans est caractérisée par des apports très élevés en protéines. Les poissons sont respectivement la 7ème et la 9ème source des apports des adultes et des enfants avec une contribution plus élevée chez les femmes.
En ce qui concerne l'étiquetage et les allégations " source de " ou " riche en " protéines, l'aliment doit satisfaire à 2 critères : énergie apportée par les protéines supérieure à 10 % de l'énergie totale de l'aliment et quantité de protéines supérieure à 10 % de la valeur nutritionnelle de référence (VNR) pour 100 g (pour un aliment solide, ou 5 % de la VNR pour 100 ml dans le cas d'un aliment liquide).
Les allégations génériques relatives au rôle des protéines comme facteurs indispensables pour le maintien ou l'accroissement de la masse des protéines corporelles dans ce domaine sont encore prématurées.
Les allégations relatives aux effets spécifiques d'acides aminés particuliers ne peuvent être génériques, mais doivent être envisagées au cas par cas.
De même, les allégations relatives aux relations entre les protéines, le métabolisme énergétique, et la prise alimentaire et les allégations relatives à des composés bioactifs protéiques et peptidiques doivent également être envisagées au cas par cas.
Synthèse (68 p.) : http://www.afssa.fr/Documents/NUT-Ra-Proteines.pdf


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango