Notice

  • Bibliomer n° : 43 - Septembre 2008
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 1 Sécurité des aliments
  • Notice n° : 2008-4483

Avis du Groupe Scientifique sur les risques biologiques du 9 juin 2008 relatif à une demande de l'EFSA sur la résistance antimicrobienne de source alimentaire en tant que danger biologique (Question n° EFSA-Q-2007-089)

Scientific Opinion of the Panel on Biological Hazards on a request from the European Food Safety Authority on foodborne antimicrobial resistance as a biological hazard

The EFSA Journal, 2008-08-04, Vol. 765, p. 1-87 - Texte en Anglais

Adresse internet : http://www.efsa.europa.eu/cs/BlobServer/Scientific_Opinion/biohaz_op_ej765_antimicrobial_resistance_en,0.pdf?ssbinary=true


Résumé

L'EFSA a demandé à son Groupe Scientifique d'identifier, d'un point de vue santé publique, à quel point les aliments servent de source pour l'acquisition par les humains de bactéries antibiorésistantes ou de gènes de résistance antimicrobienne, de classer les risques identifiés et de proposer les options de maîtrise potentielle pour réduire l'exposition. Il a été difficile de déterminer l'exposition actuelle aux bactéries résistantes ; le manque d'études sur le rôle des aliments dans le transfert de gènes de résistance a également été souligné.
Toutefois, il est noté que les bactéries d'origine alimentaire, qu'elles soient pathogènes ou non, présentent de plus en plus de résistance aux agents antimicrobiens. Salmonella et Campylobacter résistants impliqués dans des maladies humaines sont principalement transmis par les aliments (viande de volaille, oeufs, porc et boeuf pour Salmonella ; viande de volaille pour Campylobacter). Pour les Escherichia coli vérotoxiques (VTEC), les bovins sont une source majeure. Les produits d'origine animale restent une source potentielle pour Staphylococcus aureus résistant à la méticilline. Enfin, la voie alimentaire est également une source pour les Shigella et Vibrio résistants.
Le Groupe Scientifique indique que le cas des résistances aux fluoroquinolones et aux céphalosporines devrait être traité en priorité. Les mesures appliquées pour la prévention et la maîtrise des bactéries pathogènes dans les aliments contribuent aussi à la prévention des bactéries résistantes. Toutefois, des mesures de maîtrise spécifiques pourraient être nécessaires, notamment au moment de l'élevage pour limiter l'utilisation des antimicrobiens.
Cet avis a fait l'objet d'une consultation publique.
Synthèse : http://www.efsa.europa.eu/cs/BlobServer/Scientific_Opinion/biohaz_report_public_comments_op_ej765_antimicrobial_resistance_en.pdf?ssbinary=true
Détails : http://www.efsa.europa.eu/cs/BlobServer/Scientific_Opinion/biohaz_table_public_comments_op_ej765_antimicrobial_resistance_en.pdf?ssbinary=true).
N.B. Il existe un groupe de travail du Codex Alimentarius sur ce sujet.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango