Notice

  • Bibliomer n° : 43 - Septembre 2008
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 1 Sécurité des aliments
  • Notice n° : 2008-4482

Teneurs et toxigénicité de Bacillus cereus et Clostridium perfringens dans les produits de la mer vendus au détail

Levels and toxigenicity of Bacillus cereus and Clostridium perfringens from retail seafood

Rahmati T., Labbe R.*

* Food Microbiology Laboratory, Department of Food Science, University of Massachusetts, Amherst, Massachusetts 01003, USA ; Tél: 413-545-1021 ; Fax : 413-545-1262 ; E-mail: rlabbe@foodsci.umass.edu.

Journal of Food Protection, 2008, Vol. 71 (6), p. 1178-1185 - Texte en Anglais

à commander à : la revue ou à l'INIST


Résumé

Pour cette étude, 347 échantillons de poissons et autres produits de la mer présents sur le marché des Etats-Unis sont examinés afin de détecter la présence éventuelle de Clostridium botulinum, Clostridium perfringens et Bacillus cereus. La présence de C. botulinum n'est confirmée dans aucun des produits, mais C. perfringens est retrouvé dans 17 échantillons. L'une des souches de C. perfringens détectée possède le gène de l'entérotoxine, d'après détermination par PCR. En ce qui concerne B. cereus, 30 sur 62 isolats trouvés produisent à la fois de l'hémolysine (HBL) et des entérotoxines non hémolytiques (NHE), 58 et 31 isolats produisant respectivement des toxines HBL seulement et NHE seulement.
La présence d'au moins l'un des 3 gènes du complexe NHE est détectée dans 99 % des souches, 69 % possédant les 3 gènes. Pour le complexe HBL, 71 % des souches possèdent au moins l'un des 3 gènes et 37 % possèdent les 3 gènes codant pour le complexe.
Parmi les 62 isolats de B. cereus, 50 proviennent de produits de la mer importés et 19 présentent un niveau supérieur à 100 ufc/g. Parmi les 14 résultats les plus élevés en entérotoxines, 12 proviennent d'aliments importés. Un seul isolat de B. cereus possède le gène de la céréulide synthase ; il possède aussi les gènes des complexes HBL et NHE. Une majorité des isolats producteurs d'entérotoxines est résistante à 2 des 10 antibiotiques testés.
Les résultats montrent le potentiel des produits de la mer comme vecteurs de toxi-infections alimentaires dues à B. cereus, et plus particulièrement au génotype producteur d'entérotoxines.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango