Notice

  • Bibliomer n° : 43 - Septembre 2008
  • Thème : 1 - Production
  • Sous-thème : 1 - 2 Pêche
  • Notice n° : 2008-4431

Que rejettent les chalutiers pélagiques congélateurs ?

What do pelagic freezer-trawlers discard?

Borges L., van Keeken O. A., van Helmond A. T. M., Couperus B., Dickey-Collas M.*

Wageningen IMARES, Institute of Marine Resources and Ecosystem Studies, NL-1970 AB Ijmuiden, Netherlands ; Tél : +31.255.564684 ; Fax : +31.255.564644 ; E-mail : mark.dickeycollas@wur.nll

ICES Journal of Marine Science, 2008-05, Vol. 65 (4), p. 605-611 - 1054-3139 - Texte en Anglais


Analyse

L'objectif de cette étude était d'estimer les rejets produits par la flottille de chalutiers pélagiques congélateurs hollandais (14 navires de 100 à 120 m de long, chaluts de 30 à 60 m d'ouverture verticale et de 80 à 120 m horizontale). Les espèces non commerciales rejetées par cette flottille sont principalement les merlans bleus et les sangliers (Capros aper), appelés aussi sarzotins. Cette dernière espèce, non commerciale, rend le reste de la pêche invendable en le dégradant par frottement.
Des études antérieures estimaient les rejets comme constituant 1 à 11 % de la pêche. Cette étude a l'avantage d'être basée sur un grand nombre d'observations : 27 marées de 2 à 5 semaines chacune, 904 chalutages analysés sur 4 années (2002-2005), et d'évaluer à la fois les rejets en tant que poisson rejeté à la mer après le tri (ce qui est habituellement pris en considération), mais également ce que les auteurs intitulent " slippage ", à savoir le poisson rejeté avant le tri (voire même avant la mise à bord puisqu'il est pompé directement depuis l'engin), car ne correspondant pas globalement au produit attendu (en tant qu'espèces ou tailles). Les données récoltées lors de ces observations ont été pondérées par le tonnage total débarqué et non par le nombre de marées comme c'était le cas dans les études précédentes, ce qui en renforce la fiabilité.
Les résultats révèlent des rejets annuels de l'ordre de 30 000 t, dont environ 10 % par " slippage ", et ce principalement en Mer du nord. Ces rejets sont constitués de maquereau, hareng et chinchard dans des proportions de 41, 19 et 15 % respectivement. Cette étude révèle incidemment qu'une partie de ces captures n'est pas déclarée dans le secteur réel de pêche (en particulier lorsqu'elles sont réalisées en mer du nord).
La spécificité des rejets semble saisonnière et liée à la combinaison de plusieurs facteurs :
- les quotas (qui sont mono-spécifiques),
- l'attrait économique,
- la demande commerciale, qu'elle soit pour une espèce ou une taille particulière.
Ces facteurs influencent le choix de l'espèce cible qui induit ainsi plus ou moins de rejet d'une autre espèce " co-habitante ". C'est le cas par exemple de rejets importants de maquereaux de petite taille (immatures) lorsque le chinchard est ciblé. Aucune assimilation aux autres types de pêche n'est suggérée, explicitant bien ces navires comme " pêche industrielle " fortement spécialisée impliquant des comportement de pêche et de rejet (et/ou slippage) caractéristiques à cette pêcherie. Il paraît évident que l'économie d'actions de tri et de stockage spécifique implique un choix au moment de la capture qui induit ces rejets.
Cette étude montre donc l'effet pervers d'une gestion espèce par espèce lorsque la communauté est multi-spécifique, en particulier lorsqu'il s'agit de pêche industrielle menée par des navires et des engins de pêche à fortes capacités. Le ciblage d'une espèce en particulier implique de façon indirecte une mortalité sur une autre espèce qui se trouve être vulnérable au lieu et à la période de cette pêche qui ne lui est pas destinée.
Analyse réalisée par : Massé J. / IFREMER


Imprimer Imprimer

Analyse au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango