Notice

  • Bibliomer n° : 41 - Mars 2008
  • Thème : 1 - Production
  • Sous-thème : 1 - 3 Aquaculture
  • Notice n° : 2008-4230

Avis du Groupe Scientifique sur la santé et le bien-être des animaux du 11 octobre 2007 relatif à une demande de la Commission européenne sur les espèces vectrices possibles et les stades de vie des espèces réceptives ne transmettant pas de maladies en ce qui concerne certaines maladies des poissons (Question n° EFSA-Q-2007-044)

Scientific Opinion of the Panel on Animal Health and Welfare on a request from the European Commission on possible vector species and live stages of susceptible species not transmitting disease as regards certain fish diseases

The EFSA Journal, 2007, Vol. 584, p. 1-163 - Doi : 10.2903/j.efsa.2007.584 - Texte en Anglais

Adresse internet : http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/doc/584.pdf


Résumé

Suite à une demande de la Commission européenne concernant certaines maladies des animaux aquatiques, le groupe scientifique sur la santé animale et le bien-être des animaux (AHAW) a émis un avis sur les éventuelles espèces vectrices et les stades de développement des espèces sensibles ne transmettant pas ces maladies. Celui-ci incluait des maladies affectant trois groupes d'animaux aquatiques : les poissons (qui fait l'objet de la présente notice Bibliomer n° 2008-4230), les crustacés (qui fait l'objet de la notice Bibliomer n° 2008-4231) et les mollusques (qui fait l'objet de la notice Bibliomer n° 2008-4232).
La demande d'avis comportait deux questions :
1) à quels stades de développement les espèces sensibles figurant dans le tableau de l'annexe IV partie II de la directive 2006/88/EC peuvent ne pas transmettre les maladies listées dans la même annexe ;
2) déterminer quelles espèces peuvent être responsables de la transmission d'une maladie spécifique en agissant comme espèces vectrices d'une maladie figurant dans la partie II de l'annexe IV de la directive 2006/88/CE, et en particulier à quels stades de développement et dans quelles conditions ces espèces peuvent transmettre la maladie.
Concernant les maladies de poissons, le groupe scientifique émet l'avis suivant :
Réponse à la question 1.
1) A tout stade de leur développement (à l'exception peut-être des oeufs) les espèces listées comme sensibles dans l'annexe de la directive sont susceptibles d'infection.
2) Concernant les oeufs :
- l'infection intra-ovulaire peut conduire à une " vraie " transmission verticale ; celle-ci ne peut être exclue ;
- une contamination de surface peut conduire à une transmission associée aux oeufs; celle-ci peut être réduite de façon significative par des traitements de désinfection.
Recommandations.
1) Poursuivre les recherche sur la possible transmission verticale des pathogènes de la liste annexée à la directive.
2) Améliorer la collecte de données au niveau européen concernant les volumes et origines des oeufs et des autres stades commercialisés.
3) Réaliser des études épidémiologiques sur les voies d'introduction des agents infectieux.
Réponse à la question 2.
1) Il n'existe pas de preuve scientifique publiée du rôle des animaux aquatiques non sensibles comme vecteurs de transmission des maladies des poissons listées en annexe de la directive.
Suite à une évaluation qualitative de lâchers et d'exposition, des espèces ou groupes d'espèces potentiellement vectrices ont été identifiées et listées dans le tableau 28 du document. La probabilité de transmission et d'installation des dangers, allaient de très faibles à modérés, dans les conditions indiquées.
2) Le manque de données sur la prévalence, la distribution et les modes d'action des maladies et des agents infectieux conduit à un haut degré d'incertitude sur les risques de transmission et d'installation des dangers.
Autres questions.
Pendant l'élaboration du rapport, un certain nombre de questions importantes, en rapport avec le mandat mais qui n'y étaient pas incluses, ont été identifiées :
- un groupe d'espèces sensibles ne figurant pas sur la liste, pour lequel il existe des éléments scientifiques démontrant également leur sensibilité ; a été exclu de l'évaluation des risques en tant que vecteurs potentiels, bien qu'elles représentent clairement une voie non contrôlée d'introduction et de propagation de pathogènes ;
- étant données les très grandes variations dans la pathogénicité des nombreuses souches de virus listés affectant les poissons et la très large distribution des souches non pathogènes, il existe actuellement une grande imprécision et un manque d'uniformité dans la définition des maladies listées et des agents qui en sont la cause, ce qui crée des confusions pour la caractérisation des pathogènes, leur classification et les outils de diagnostic ;
- le commerce des poissons d'ornement a reçu une attention insuffisante au regard des volumes en cause et de la dynamique du secteur ; ceux-ci ont été associés à l'introduction de plusieurs maladies sévères pour les poissons d'aquaculture.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf

  • Bibliomer n° : 41 - Mars 2008
  • Thème : 1 - Production
  • Sous-thème : 1 - 3 Aquaculture
  • Notice n° : 2008-4230

Avis du Groupe Scientifique sur la santé et le bien-être des animaux du 11 octobre 2007 relatif à une demande de la Commission européenne sur les espèces vectrices possibles et les stades de vie des espèces réceptives ne transmettant pas de maladies en ce qui concerne certaines maladies des poissons (Question n° EFSA-Q-2007-044)

Scientific Opinion of the Panel on Animal Health and Welfare on a request from the European Commission on possible vector species and live stages of susceptible species not transmitting disease as regards certain fish diseases

The EFSA Journal, 2007, Vol. 584, p. 1-163 - Texte en Anglais

Adresse internet : http://www.efsa.europa.eu/EFSA/Scientific_Opinion/ahaw_op_ej584_fishdiseasevectors_summary_en.pdf


Résumé

Suite à une demande de la Commission européenne concernant certaines maladies des animaux aquatiques, le groupe scientifique sur la santé animale et le bien-être des animaux (AHAW) a émis un avis sur les éventuelles espèces vectrices et les stades de développement des espèces sensibles ne transmettant pas ces maladies. Celui-ci incluait des maladies affectant trois groupes d'animaux aquatiques : les poissons (qui fait l'objet de la présente notice Bibliomer n° 2008-4230), les crustacés (qui fait l'objet de la notice Bibliomer n° 2008-4231) et les mollusques (qui fait l'objet de la notice Bibliomer n° 2008-4232).
La demande d'avis comportait deux questions :
1) à quels stades de développement les espèces sensibles figurant dans le tableau de l'annexe IV partie II de la directive 2006/88/EC peuvent ne pas transmettre les maladies listées dans la même annexe ;
2) déterminer quelles espèces peuvent être responsables de la transmission d'une maladie spécifique en agissant comme espèces vectrices d'une maladie figurant dans la partie II de l'annexe IV de la directive 2006/88/CE, et en particulier à quels stades de développement et dans quelles conditions ces espèces peuvent transmettre la maladie.
Concernant les maladies de poissons, le groupe scientifique émet l'avis suivant :
Réponse à la question 1.
1) A tout stade de leur développement (à l'exception peut-être des oeufs) les espèces listées comme sensibles dans l'annexe de la directive sont susceptibles d'infection.
2) Concernant les oeufs :
- l'infection intra-ovulaire peut conduire à une " vraie " transmission verticale ; celle-ci ne peut être exclue ;
- une contamination de surface peut conduire à une transmission associée aux oeufs; celle-ci peut être réduite de façon significative par des traitements de désinfection.
Recommandations.
1) Poursuivre les recherche sur la possible transmission verticale des pathogènes de la liste annexée à la directive.
2) Améliorer la collecte de données au niveau européen concernant les volumes et origines des oeufs et des autres stades commercialisés.
3) Réaliser des études épidémiologiques sur les voies d'introduction des agents infectieux.
Réponse à la question 2.
1) Il n'existe pas de preuve scientifique publiée du rôle des animaux aquatiques non sensibles comme vecteurs de transmission des maladies des poissons listées en annexe de la directive.
Suite à une évaluation qualitative de lâchers et d'exposition, des espèces ou groupes d'espèces potentiellement vectrices ont été identifiées et listées dans le tableau 28 du document. La probabilité de transmission et d'installation des dangers, allaient de très faibles à modérés, dans les conditions indiquées.
2) Le manque de données sur la prévalence, la distribution et les modes d'action des maladies et des agents infectieux conduit à un haut degré d'incertitude sur les risques de transmission et d'installation des dangers.
Autres questions.
Pendant l'élaboration du rapport, un certain nombre de questions importantes, en rapport avec le mandat mais qui n'y étaient pas incluses, ont été identifiées :
- un groupe d'espèces sensibles ne figurant pas sur la liste, pour lequel il existe des éléments scientifiques démontrant également leur sensibilité ; a été exclu de l'évaluation des risques en tant que vecteurs potentiels, bien qu'elles représentent clairement une voie non contrôlée d'introduction et de propagation de pathogènes ;
- étant données les très grandes variations dans la pathogénicité des nombreuses souches de virus listés affectant les poissons et la très large distribution des souches non pathogènes, il existe actuellement une grande imprécision et un manque d'uniformité dans la définition des maladies listées et des agents qui en sont la cause, ce qui crée des confusions pour la caractérisation des pathogènes, leur classification et les outils de diagnostic ;
- le commerce des poissons d'ornement a reçu une attention insuffisante au regard des volumes en cause et de la dynamique du secteur ; ceux-ci ont été associés à l'introduction de plusieurs maladies sévères pour les poissons d'aquaculture.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango