Notice

  • Bibliomer n° : 41 - Mars 2008
  • Thème : 1 - Production
  • Sous-thème : 1 - 3 Aquaculture
  • Notice n° : 2008-4229

Avis du Groupe Scientifique sur les risques biologiques du 6 décembre 2007 relatif à une demande de la Commission européenne sur une évaluation du risque d'encéphalopathie spongiforme transmissible par l'utilisation de globules rouges de bovin séchées par atomisation dans les aliments pour poisson, en prenant en considération un rapport de l'Association Européenne des Protéines Animales (Question n° EFSA-Q-2007-105)

Opinion of the Scientific Panel on Biological Hazards on the request from the European Commission on a Transmissible Spongiform Encephalopathy risk assessment of the use of bovine spray dried red cells in feeds for fish, in consideration of a report produced by the European Animal Protein Association

The EFSA Journal, 2007, Vol. 596, p. 1-45 - Doi : 10.2903/j.efsa.2007.596 - Texte en Anglais

Adresse internet : http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/doc/596.pdf


Résumé

Actuellement, l'utilisation des produits sanguins dérivés d'animaux non-ruminants (ce qui n'est pas le cas des bovins) est autorisée dans les aliments destinés aux non-ruminants et aux poissons.
L'Association Européenne des Protéines Animales (EAPA) a présenté un rapport sur l'évaluation du risque concernant l'utilisation des globules rouges (hémoglobine) dans l'alimentation des poissons. Ce rapport concluait que le risque d'encéphalopathies spongiformes transmissibles dans l'hémoglobine séchée issue de bovins en bonne santé était négligeable.
La Commission européenne a donc demandé à l'Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA) d'évaluer ce rapport.
L'AESA considère notamment que l'EAPA n'a pas assez pris en compte les incertitudes autour de plusieurs paramètres de risque et donc que les conclusions de son rapport peuvent être excessivement optimistes.
Le Groupe Scientifique estime que l'évaluation quantitative ou semi-quantitative du risque ESB lié à l'utilisation de globules rouges bovins dans l'alimentation des poissons est théoriquement possible, mais nécessite, compte tenu du manque de données expérimentales, l'élaboration d'un modèle mathématique et l'opinion d'experts. Il recommande donc le développement d'un tel modèle, ainsi que de méthodes capables de détecter, avec un niveau élevé de sensibilité, les espèces et l'origine des tissus dans les protéines animales utilisées dans les aliments pour poissons.
Adresse Internet du résumé : www.efsa.europa.eu/en/scdocs/doc/s596.pdf


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango