Notice

  • Bibliomer n° : S1 - Décembre 2008
  • Thème : 1 - Production
  • Sous-thème : 1 - 3 Aquaculture
  • Notice n° : 2008-172S

Abattage de la carpe (Cyprinus carpio, L.) par percussion et choc électrique : évaluation neurologique et comportementale

Electrical and percussive stunning of common carp (Cyprinus carpio, L.): neurological and behavioural assessment

Lambooij E.*, Pilarczyk M., Biolowas H., Veldman M., Van de Vis J.W.

* Animal Sciences Group, Wageningen UR, Division Animal Husbandry, P.O. Box 65, 8200 AB Lelystad, The Netherlands ; Tél.: +31.320.238970 ; Fax : +31.320.238050 ; E-mail : bert.lambooij@wur.nl

Aquacultural Engineering, 2007, Vol. 37 (2), p. 171-179 - Texte en Anglais


Résumé

5 - Produits issus de l'aquaculture
5 - 2 Ethiqual
L'objectif global de l'étude était d'évaluer deux méthodes d'abattage sur la carpe : électrique ou par percussion, dans des conditions de laboratoire. Le courant électrique nécessaire pour induire une réponse cérébrale épileptiforme généralisée a été évalué chez 13 individus. La réponse a été obtenue en appliquant un courant de 0,24 ± 0,03 A sur la tête du poisson par l'intermédiaire de pinces durant approximativement 1 seconde. Sur l'électroencéphalogramme (EEG), la durée des phases toniques (contractions de l'ensemble de la musculature), cloniques (secousses, convulsions) et d'épuisement (désorientation, puis retour à la normale) étaient respectivement de 11 ± 4 s, 5 ± 3 s et 20 ± 14 s.
Une phase clonique réelle a été observée chez deux poissons. La durée totale de la réponse était de 31 ± 14 s.
La fréquence cardiaque était de 22 ± 12 battements/min avant l'application tandis qu'après, l'électrocardiogramme (ECG) indiquait la fibrillation à 18 ± 7 s et était irrégulier. Le comportement de 10 individus remis en bassin a été enregistré après le choc électrique seul. La durée de la phase tonique était approximativement de 10 s et les poissons ont ensuite commencé des battements de nageoire après 48 ± 8 s et ont repris une nage régulière après 121 ± 83 s.
Par ailleurs, 23 carpes ont été rendues inconscientes et insensibles suite à un choc électrique de 0,73 ± 0,05 A/dm2 (411 ± 2 V ; distance d'électrode 16 cm) pendant 5 s à une conductivité de l'eau douce de 330 µS/cm, suivi d'une immersion dans un mélange eau et glace.
Comme deuxième procédé d'abattage, des carpes ont été assommées mécaniquement à l'aide d'un pistolet à percussion à une vitesse maximale de 10,99 ± 0,88 J. La mesure de l'inconscience et de l'insensibilité des carpes a été fournie par l'EEG. Cependant, 2 carpes ont répondu à un stimulus douloureux (pincement d'une nageoire) administré après 0,5 min et une carpe après 3 min.
En conclusion, la carpe commune est efficacement abattue en eau douce par l'application d'un courant électrique de 0,73 A/dm2 (26 V/cm, 50 Hz, courant alternatif, 330 µS/cm) en combinaison avec une immersion dans un mélange eau-glace. La méthode mécanique de percussion n'a pas fourni l'assurance d'un abattage efficace, car certaines carpes étaient conscientes et sensibles après le traitement.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango