Notice

  • Bibliomer n° : 38 - Juin 2007
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 1 Sécurité des aliments
  • Notice n° : 2007-3969

Risques et bénéfices de la consommation de poisson. Partie 1 : analyse quantitative de l'ingestion d'acides gras oméga-3 et de contaminants chimiques

Benefits and risks of fish consumption. Part I. A quantitative analysis of the intake of omega-3 fatty acids and chemical contaminants

Domingo J.L.*, Bocio A., Falco G., Llobet J.M.

* Laboratory of Toxicology and Environmental Health, School of Medicine, Rovira i Virgili University, San Lorenzo 21, 43201 Reus, Espagne ; E-mail : joseluis.domingo@urv.cat

Toxicology, 2007, Vol. 230 (2-3), p. 219-226 - Texte en Anglais

à commander à : la revue ou à l'INIST


Résumé

Ces dernières années, la consommation de produits de la mer a été fortement encouragée du fait de l’importance du poisson dans un régime alimentaire équilibré. Néanmoins, la balance entre les bénéfices et les risques, liés aux contaminants chimiques, n’est pas très bien caractérisée. Dans cette étude, 14 espèces marines du marché espagnol ont été analysées : sardine, thon, anchois, maquereau, espadon, saumon, rouget-barbet, merlu, sole, seiche, encornet, palourde, moule et crevette. 42 échantillons par espèce, contenant au moins 20 individus, ont été étudiés. Les teneurs en oméga 3 et en un certain nombre de polluants organiques ou de métaux ont été déterminées. Les apports journaliers ont été calculés pour un adulte de 70 kg, et comparés avec les doses tolérables en contaminants.
Le saumon, le maquereau et le rouget-barbet de vase étaient les espèces contenant les taux les plus élevés en acides gras oméga 3.
Les apports journaliers dus à la consommation de poissons en cadmium, en plomb et en mercure étaient respectivement de 1,1 g - 2 g et 9,9 g.
Les apports en dioxines, en furanes et en PCB de type dioxines ont été évalués à 38 pg éq. Toxiq. /jour; alors que ceux en PBDE, PCDE, PCN et HCB étaient respectivement de 20,8 39,4 1,53 et 1,5 ng/j.
La somme des 16 HAP analysés était de 268 ng/j.
Dans un objectif de santé du consommateur, une limite de consommation mensuelle a été calculée pour une exposition de 70 ans (avec une portion moyenne de 227 g), en fonction des apports en contaminants chimiques trouvés.
En général, la majorité des espèces marines analysées ne présente pas de risque pour la santé des consommateurs et celles-ci peuvent être consommées fréquemment. Toutefois, certaines espèces, comme le thon et l’espadon, ne peuvent être consommées qu’une à deux fois par mois (principalement à cause des teneurs en méthylmercure).
L’espèce, la fréquence de consommation et la taille de la portion sont les facteurs essentiels pour déterminer la balance entre les risques et les bénéfices de la consommation de poisson sur la santé.
N.B.
PCB = Polychlorobiphényls
PBDE = Polybromodiphényléthers
PCDE = Polychlorodiphényléthers
PCN = Polychloro-naphtalène
HCB = Hexachlorobenzène
HAP = Hydrocarbures aromatiques polycycliques


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango