Notice

  • Bibliomer n° : 34 - Juin 2006
  • Thème : 1 - Production
  • Sous-thème : 1 - 1 Ressources
  • Notice n° : 2006-3496

Les stocks de pêche et leur gestion : les changements dans les pêcheries d'Afrique du Sud

Fish stocks and their management: The changing face of fisheries in South Africa

Branch G.M.*, Clark B.M.

* Department of Zoology, Marine Biology Research Institute, University of Cape Town, Rondebosch 7701, South Africa ; Tél : +2721.650.4009 ; Fax : +2721.650.3301 ; E-mail : gmbranch@egs.uct.ac.za

Marine Policy, 2006, Vol. 30 (1), p. 3-17 - Texte en Anglais


Résumé

Cet article est une revue des mesures prises et des modifications qu’elles ont entraîné sur le plan de la gestion des stocks de pêche en Afrique du Sud depuis que le « Marine Living Resource Act » (MLRA) a été adopté en 1998. Cette politique vise trois principaux objectifs :
- assurer la durabilité de la ressource ;
- assurer une utilisation optimale de la ressource permettant une croissance économique et la création d’emplois (tout en conservant la durabilité), afin d’obtenir de meilleures retombées économiques pour le secteur et les populations ;
- assurer une transformation du secteur, notamment par la redistribution d’une partie des droits de pêche détenus essentiellement par des grands groupes, à des entités nouvelles, afin de contribuer à leur développement. Ceci vise à rompre avec des inégalités historiques importantes. De plus, une reconnaissance a été accordée aux pêcheurs pratiquant une activité de subsistance, alors qu’ils n'en bénéficiaient pas auparavant.
Les mesures prises pour atteindre les objectifs fixés et leurs conséquences sont décrites. Sur le plan de la protection de la ressource, on citera quelques mesures de gestion : les TAC fixant le tonnage annuel autorisé à être pêché (divisé entre les porteurs de droit de pêche), les TAE qui limitent l’effort de pêche (nombre de personnes, de bateaux...), des restrictions sur le nombre de poissons qu’un individu peut pêcher, des mesures indirectes comme des saisons d’ouverture / fermeture, la création de zones marines protégées, des restrictions au niveau de la puissance, et enfin des limitations au niveau des tailles minimales des poissons (maille).
Le co-management de la ressource par les autorités du gouvernement et les utilisateurs de la ressource, a également été utilisé. Il vise à ce que les utilisateurs participent aux décisions et soient plus enclins à les respecter dans la mesure où ils en sont à la base. Des étapes restent à franchir et des mesures à mettre en oeuvre, mais les résultats sont encourageants. La plupart des stocks sont actuellement en bon état ou en cours de récupération mais quelques exemples (l’ormeau) montrent à quelle vitesse un stock peut être décimé si un travail en coopération n’est pas établi.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango