Notice

  • Bibliomer n° : 32 - Décembre 2005
  • Thème : 4 - Environnement
  • Sous-thème : 4 - 2 Sites industriels, déchets, eau
  • Notice n° : 2005-3343

Nouvelle technique de fermentation pour traiter les déchets de poisson

New fermentation technique to process fish waste

Yamamoto M., Saleh F., Ohtsuka A., Hayashi K.*

* Department of Biochemistry, Science and Technology Faculty of. Agriculture., Kagoshima University, Kagoshima-shi, 890-0065, Japan ; E-mail : hayashi@chem.agri.kagoshima-u.ac.jp

Animal Science Journal, 2005-03, Vol. 76 (3), p. 245-248 - Texte en Anglais


Résumé

Les méthodes traditionnelles de traitement des déchets de poissons sont coûteuses et surchauffent généralement les déchets, les rendant moins digestibles. Afin de mettre au point un nouveau modèle de traitement, une technique de fermentation utilisant Aspergillus awamori est utilisée pour sécher des sardines hachées. Du son de blé (700 g), des sardines fraîches hachées (2 638 g) et des spores d’A. awamori (0,7 g) sont mixés ensemble et maintenus 5 jours à 40°C dans un incubateur ventilé. A l’issue de la fermentation, un échantillon de farine de poisson est prélevé pour analyser la teneur en azote et en phosphore, l’activité enzymatique et la digestibilité des protéines et de la matière sèche, à l’aide d’une méthode in vitro. Par ailleurs, l’effet des enzymes, produites lors de la fermentation de la matière sèche, et la digestibilité des protéines d’un mélange de farine maïs-soja sont examinés.
Les pourcentages d’humidité, de protéines, de lipides et de composés non azotés dans les déchets de poisson fermentés sont 11 %, 39 %, 23 % et 25 % respectivement. La digestibilité in vitro de la matière sèche (69 %) et des protéines (84 %) de la farine de poisson est quasiment identique à celle d’une poudre de sardine (chauffée-séchée).
Lors de la fermentation, la glucoamylase (glucane 1,4-alpha-glucosidase), l’alpha-glucosidase, l’alpha-amylase et la protéinase acide sont produites, ce qui pourrait contribuer à améliorer la digestibilité de la matière sèche.
En conclusion, les déchets de poisson peuvent être traités de façon satisfaisante par la méthode de fermentation décrite. De plus, la digestibilité de la matière sèche du mélange de farine maïs-soja est également améliorée par les enzymes produites lors de la fermentation.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango