Notice

  • Bibliomer n° : 32 - Décembre 2005
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 1 Sécurité alimentaire
  • Notice n° : 2005-3308

Evaluation des éléments traces dans des conserves de poissons (maquereaux, thon, saumon, sardines et harengs), commercialisées en Georgie et en Alabama (Etats-Unis)

Assessment of trace elements in canned fishes (mackerel, tuna, salmon, sardines and herrings) marketed in Georgia and Alabama (United States of America)

Ikem A.*, Egiebor N. O.

* Co-operative Research Programs, Lincoln University, 307 Foster Hall, 904 Chestnut Street, Jefferson City, MO 65101 USA

Journal of Food Composition and Analysis, 2005-12, Vol. 18 (8), p. 771-787 - Texte en Anglais

à commander à : la revue ou à l'INIST


Résumé

Les concentrations de mercure et de 13 autres métaux traces dans 104 échantillons de poisson en conserve achetés en Géorgie et en Alabama (Etats-Unis) ont été mesurées par un analyseur direct de mercure (DMA) et un spectromètre d'émission de-plasma-optique inductivement couplés (ICP-OES). Les éléments analysés sont les suivants : Hg - mercure (0,02-0,74), Ag - argent (0,0-0,20), As - arsenic (0,0-1,72), Cd - cadmium (0,0-0,05), Cr - chrome (0,0-0,30), Fe - fer (0,01-88,4), Pb - plomb (0,0-0,03), Mn - manganèse (0,01-2,55), Ni - nickel (0,0-0,78), Co - cobalt (0,0-0,10), Cu - cuivre (0,01-5,33), Sn - étain (0,04-28,7), V - vanadium (0,0-0,31) et Zn - zinc (0,14-97,8).
Trois échantillons de thon présentaient des niveaux de Hg au-dessus de la limite européenne de 0,5 mg/kg (poids humide). Les concentrations moyennes en mercure dans le thon (285 µg/kg) et les sardines (107 µg/kg) étaient plus élevées que celles du saumon rose (36,1 µg/kg), du saumon rouge (32,8 µg/kg) et du maquereau (36,4 µg/kg). Deux échantillons de thon et un échantillon de sardine excédaient la limite permise en Australie pour l'arsenic (1µg/g). Deux échantillons de hareng avaient des concentrations en zinc excédant les standards de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) (40 mg/kg) et deux saumons roses ont aussi excédé la norme brésilienne pour le chrome (0,1 mg/kg). Un échantillon de thon avait un niveau de cadmium légèrement excessif par rapport aux recommandations du Codex Alimentarius (projet de norme à 0,50 mg/kg).
Cependant, les concentrations de plomb, de cadmium et de cuivre étaient au-dessous des normes du Ministry of Agriculture, Fisheries and Food - MAFF (respectivement de 2,0, 1,0 et 30 mg/kg).
Sur la base des critères de l'Agence de Protection de l'Environnement des Etats-Unis sur les composés cancérigènes, il n'y a aucun risque pour la santé en ce qui concerne le Pb, le Cr, le Cu et le Zn dans les poissons en conserve analysés. Le résultat d'une analyse de variance (ANOVA) suggère que des variations significatives (P < 0,05) existent dans les concentrations en Hg, Cr, Cu, Fe, Mn, Sn, V et Zn dans les diverses espèces de poissons et les diverses marques de conserve analysées.
Les absorptions hebdomadaires de Hg, Cd, Pb, Sn, Fe, Cu et Zn pour un adulte de 60 kg consommant 350 g de poisson/semaine sont inférieures aux doses tolérables (PTWI) ; c'est à dire en µg/kg poids corporel : 5 pour le Hg, 15 pour l'As, 7 pour le Cd, 25 pour le Pb, 14 000 pour l'Sn, 5 600 pour le Fe, 3 500 pour le Cu, et 7 000 pour le Zn.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango