Notice

  • Bibliomer n° : 31 - Septembre 2005
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 1 Sécurité alimentaire
  • Notice n° : 2005-3183

Quantification et spéciation de mercure et de sélénium dans des échantillons de poissons d'élevage de grande consommation en Espagne et au Portugal

Quantification and speciation of mercury and selenium in fish samples of high consumption in Spain and Portugal

Cabañero A.I., Carvalho C., Madrid Y., Batoréu C., Cámara C.*

* Departamento de Quimica Analitica, Facultad de Ciencias Químicas, Universidad Complutense de Madrid, Ciudad Universitaria s/n, 28040 Madrid, Spain; E-mail : ccamara@quim.acm.es

Biological Trace Element Research, 2005, Vol. 103 (1), p. 17-35 - Texte en Anglais


Résumé

Afin d’évaluer l’exposition de population humaine au mercure (Hg) et au sélénium (Se), des dosages de ces deux éléments ont été effectués sur des poissons de consommation courante. Le mercure total et les organomercuriels ont été déterminées par des techniques mettant en oeuvre la fluorescence atomique à vapeur froide (AFS) et la chromatographie gazeuse après hyphénation. Les concentrations en mercure les plus élevées ont été observées chez les thons et les sabres noirs (respectivement 0,47 ± 0,02 et 0,31 ± 0,01 µg/g) ; les concentrations sont plus faibles chez les sardines, les chinchards et les pieuvres (respectivement 0,048 ± 0,002 ; 0,033 ± 0,001 et 0,024 ± 0,001µg/g). Les mesures de spéciation indiquent que 93 à 98 % du mercure présent dans les échantillons de poissons est sous forme de dérivés alkylés et que, dans les trois espèces de poissons les plus chargées en mercure, le méthylmercure (MeHg) est la seule espèce chimique présente.
Les concentrations en sélénium total sont élevées dans les sardines, les sabres noirs et les thons (respectivement: 0,43 ± 0,02 ; 0,47 ± 0,02 et 0,92 ± 0,01 µg/g), mais faibles chez les chinchards et les pieuvres (0,26 ± 0,01 et 0,13 ± 0,01 µg/g). La spéciation du sélénium a été effectuée par chromatographie liquide haute pression couplée à la spectrométrie de masse à plasma induit (LC-ICP-MS) ; la séléniométhionine (SeMet) est le seul composé identifié chez les poissons à forte concentration en sélénium total.
Parmi les poissons étudiés, la sardine présente les rapports molaires Se:Hg et SeMet:MeHg les plus élevés ; c’est donc l’espèce dont la consommation est préférable.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango