Notice

  • Bibliomer n° : 30 - Juin 2005
  • Thème : 5 - Consommation et marchés
  • Sous-thème : 5 - 3 Economie et consommation
  • Notice n° : 2005-3100

Déterminants individuels dans la consommation du poisson : application de la théorie du comportement planifié

Individual determinants of fish consumption: application of the theory of planned behaviour

Verbeke W.*, Vacker I.

* Department of Agricultural Economics, Ghent University, Coupure links 653, B-9000 Gent, Belgium ; E-mail : wim.verbeke@ugent.be

Appetite, 2005, Vol. 44, p. 67-82 - Texte en Anglais


Résumé

Cette étude explore les déterminants individuels de la consommation de poisson à partir de l’analyse croisée de données collectées en Belgique. L’analyse montre que les déterminants tels que définis par la théorie du comportement « planifié » et les caractéristiques personnelles ont une influence sur les intentions et la fréquence de consommation. Une attitude favorable, des normes subjectives élevées et une bonne perception du contrôle du comportement ont un impact positif sur les décisions de consommer du poisson. Un effet significatif des habitudes est détecté quand ces habitudes sont analysées séparément des variables « intention de comportement » et « comportement ». La préférence en matière de goût ressort comme le principal moteur pour manger du poisson, suivie de près par le critère santé.
Les arêtes et le prix constituent des facteurs négatifs, qui, cependant ne réduisent pas directement l’intention de comportement. Les déterminants individuels se rapportent au sexe, à l’âge, au revenu, à la présence d’enfants, au niveau d’éducation, à la région de résidence. La fréquence de consommation de poisson pour se conformer à des recommandations médicales est plus élevée chez les femmes et s’accroît avec l’âge, alors que la présence d’enfants au foyer conduit à un niveau de consommation plus faible. Les catégories à plus faibles revenus présentent la plus faible fréquence de consommation. Un niveau d’étude supérieur est associé à une augmentation des intentions de manger du poisson mais n’a pas d’effet sur la fréquence de consommation en elle-même. La région côtière des Flandres occidentales est la région avec le niveau de consommation le plus élevé. L’implication dans l’alimentation est corrélée positivement avec les intentions et la fréquence de consommation de poisson, alors que la sensibilisation aux questions d’ordre diététique n’a pas d’impact significatif.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango