Notice

  • Bibliomer n° : 27 - Septembre 2004
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 2 Nutrition
  • Notice n° : 2004-2774

Les poissons d'élevage et sauvages dans la prévention de maladies cardiovasculaires : évaluation des différences potentielles des valeurs nutritionnelles des lipides

Farmed and wild fish in the prevention of cardiovascular diseases : Assessing possible differences in lipid nutritional values

Cahu C.*, Salen P., De Lorgeril M.

* Unité Mixte INRA-IFREMER, BP 70, 29280 Plouzané ; E-mail : ccahu@ifremer.fr

Nutrition, Metabolism and Cardiovascular Diseases, 2004, Vol. 14, p. 34-41 - Texte en Anglais


Résumé

La consommation de poisson et de produits dérivés du poisson est recommandée comme un moyen de prévenir les maladies cardiovasculaires et a considérablement augmenté pendant la dernière décennie. Cependant, le stock mondial de poisson sauvage est limité et les poissons d'élevage sont maintenant proposés. Le but de cette étude était de comparer la composition des lipides des poissons d'élevage et sauvages, pour évaluer si les poissons d'élevage présentent les mêmes qualités que les sauvages pour la protection cardiovasculaire.
Il apparaît que la composition des poissons d'élevage est beaucoup plus constante que celle des poissons sauvages, en particulier moins affectée par des variations saisonnières. Comme leur composition en acides gras dépend largement de la nourriture ingérée, elle peut être adaptée à la demande du consommateur. Les poissons d'élevage sont généralemnt plus gras que les sauvages, et de ce fait, contiennent une quantité d'acides gras polyinsaturés en n-3 (principalement l'EPA et le DHA) supérieure à celle des poissons sauvages. Ce sont ces acides gras qui ont un rôle cardioprotecteur.
Les tests faits par des panels de consommateurs entraînés sur de nombreux groupes de poissons sauvages et d'élevage n'ont pas montré la supériorité organoleptique d'un groupe sur l'autre. Les conditions de conservation du poisson d'élevage (de l'abattage au consommateur) sont plus contrôlables pour le poisson d'élevage. Il apparaît donc que la valeur nutritionnelle du poisson d'élevage peut être considérée comme aussi bonne que celle du sauvage, et que le poisson élevé présente des meilleures garanties de fraîcheur.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango