Notice

  • Bibliomer n° : 24 - Décembre 2003
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 2 Nutrition
  • Notice n° : 2003-2427

Les améliorations cardiaques issues de la consommation de poisson dépendent du type de produit de la mer consommé. Etude sur la santé cardio-vasculaire

Cardiac benefits of fish consumption may depend on the type of fish meal consumed. The cardiovascular health study

Mozaffarian D.*, Lemaitre R.N., Kuller L.H., Burke G.L., Tracy R.P., Siscovick D.S.

* CHRU (Cardiovascular Health Research Unit), 1730 Minor Ave#1360, Seattle, WA 98101 ; E-mail : darymd@hotmail.com

Circulation, 2003, n° 107, p. 1372-1377 - Texte en Anglais


Résumé

Peu d’études ont fait la relation entre la consommation de poisson et les maladies cardio-vasculaires (IHD). Dans une étude prospective, une population à consommation normale de poissons a été authentifiée parmi 3910 adultes âgés de 65 ans et plus, et indemnes de maladie vasculaire connue en 1989 et 1990.
La consommation de thons ou d’autres poissons grillés ou cuits au four est corrélée à la présence dans le plasma d’acides gras à longues chaînes n-3 phospholipidiques, tandis que la consommation de poissons frits ou de sandwich de poissons ne l’est pas. Sur un suivi moyen de 9,3 années, il y eut 247 morts par IHD (incluant 148 morts par arythmie) et 363 infarctus du myocarde non fatals. Après ajustement pour éviter les confusions possibles, la consommation de thon ou d’autres poissons grillés ou cuits au four a été associée avec un risque plus faible de morts par IHD et de mort par arythmie. Ce risque était inférieur de 49% pour les IHD et de 58% pour les arythmies parmi les personnes consommant du thon ou d’autres poissons 3 fois ou plus par semaine en comparaison de ceux qui en consomment moins d’une fois par mois. Dans une analyse similaire, la consommation de poissons frits ou de sandwichs de poissons ne fut pas associée avec des risques plus faibles de maladies cardio-vasculaires fatales ou non, mais plutôt à une tendance à des risques plus élevés.
Conclusion : parmi les adultes âgés de 65 ans et plus, une consommation modérée de thons ou d’autres poissons grillés ou cuits au four mais non frits ou en sandwichs est associée avec une baisse du risque de décès par IHD spécialement arythmique. Les bénéfices cardiaques de la consommation de poisson peuvent varier en fonction du type de repas consommé.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango