Notice

  • Bibliomer n° : 18 - Juin 2002
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 4 Gestion de la qualité
  • Notice n° : 2002-1821

Les chaînes de distribution du poisson frais . Une analyse de trois chaînes danoises et de trois chaînes australiennes

Fresh fish distribution chains. An analysis of three Danish and three Australian chains

Frederiksen M.*, Bremmer A.

* Danish Institute for Fisheries Research, Dept. of Seaport Research, Technical University of Denmark, building 221, Soltofts Plads, DK-2800 Kgs. Lyngby, Denmark ; E-mail : maf@dfu.min.dk

Food Australia, 2001, Vol. 54 (4, avril), p. 117-123 - Texte en Anglais


Analyse

Dans cet article, les auteurs danois et australiens ont rassemblé et analysé la traçabilité (état actuel et perspectives) dans trois filières danoises traditionnelles et dans trois chaînes australiennes d'export au Japon. Ils ont procédé par enquête, en utilisant le même questionnaire pour tous, et ont également interviewé les intervenants à tous les stades des chaînes. Au Danemark, la majorité des informations ne dépasse pas le stade de la criée, et la moitié des intervenants ne sont pas satisfaits des informations disponibles sur les produits, à l'exception de ceux qui sont proches des pêcheurs. A chaque stade de la filière, on prévoit une augmentation de la demande de traçabilité. En Australie, la traçabilité est considérée comme essentielle pour les produits de haute valeur à l'export (langoustes vivantes, crevettes et thon rouge) et les acteurs de la filière sont satisfaits de leur système de traçabilité ; toutefois en bout de chaîne les clients sont demandeurs de plus d'information.
Les outils de communication utilisés dans les deux pays sont identiques : téléphone, fax, entretien direct, messagerie électronique ou courrier ; la messagerie électronique est peu utilisée et aucune technologie de traitement de l'information n'a été mise en évidence. Les systèmes de traçabilité utilisés en Australie sont des systèmes manuels qui pourraient être optimisés.
Il faut toutefois noter que les filières analysées sont totalement différentes : au Danemark, il s'agit de pêche traditionnelle sans précision de la date de pêche, avec re-conditionnement à plusieurs niveaux de la chaîne, alors que les filières australiennes étudiées sont des filières de produits haut de gamme, avec une logistique optimisée, dans lesquelles les produits vivants sont pêchés pour en répondre à une commande du client.
Dans tous les cas les auteurs recommandent une optimisation de la traçabilité avec utilisation des technologies de l'information, ce qui nécessitera pour les filières traditionnelles une remise en cause de certaines pratiques et une conception différente de la chaîne assimilable à une compagnie virtuelle.
Analyse réalisée par : Etienne M. / IFREMER


Imprimer Imprimer

Analyse au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango