Notice

  • Bibliomer n° : 10 - Juin 2000
  • Thème : 1 - Production
  • Sous-thème : 1 - 3 Aquaculture
  • Notice n° : 2000-0953

Les effets de deux taux en lipides sur la croissance, le taux de conversion, la composition corporelle et certains paramètres biochimiques de la truite arc-en-ciel, Oncorhynchus mykiss (Walbaum 1792)

Effect of two lipid levels on growth, feed utilization, body composition and some biochemical parameters of rainbow trout, Oncorhynchus mykiss (Walbaum 1792)

Steffens W., Rennert B., Wirth M., Krüger R.

Institute of Freshwater Ecology and Inland Fisheries, Department of Fish Culture and Fish Pathology, Berlin-Friedrichshagen

Journal of Applied Ichthyology, 1999, n° 15, p. 159-164 - Texte en Anglais


Résumé

Deux groupes de truites arc-en-ciel ont été nourris avec des aliments commerciaux ayant le même taux de protéines, mais deux niveaux de lipides très différents, 13% et 24% de la matière sèche. L’expérience a duré 84 jours et a porté sur des animaux de 92 g de poids initial. Le niveau d’énergie dans les aliments était de 19.1 et 23.6 MJ/kg et la ration quotidienne devait permettre d’assurer une alimentation isoénergétique pour les 2 groupes, soit 1,25% et 0.90% de la biomasse. A la fin de l’expérience, les truites avaient un poids similaire dans les deux groupes (250 g), mais le taux de conversion et l’efficacité protéique ont été nettement meilleurs chez les individus nourris avec l’aliment contenant un taux de lipide élevé. Cette meilleure utilisation protéique a induit dans ce groupe une diminution de l’excrétion azotée. Le contenu en lipide dans les truites nourries avec le régime le plus gras est légèrement plus élevé que dans l’autre groupe, en raison d’un dépôt de graisse au niveau des viscères. La composition en acides gras des lipides du filet est identique dans les deux groupes. Les indicateurs sanguins, tels que l’hématocrite, la numération globulaire, le glucose plasmatique et différentes enzymes semblent indiquer que l’aliment n’a pas affecté l’état de santé des poissons.
Les auteurs concluent en recommandant l’utilisation d’aliment haute énergie pour élever des truites jusqu’à 250 g. si la ration journalière est contrôlée, et si le rapport protéines digestibles / énergie digestible est correct.


Imprimer Imprimer

Résumé au format pdf




© Bibliomer 1992-2017

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango