Notice

  • Bibliomer n° : 22 - Novembre 1995
  • Thème : 3 - Qualité
  • Sous-thème : 3 - 6 Méthodes analytiques spécifiques produits de la mer
  • Notice n° : 1995-0381

Une méthode d'analyse rapide du formaldéhyde dans la crevette, Penaeus merguiensis

Rapid determination of formaldehyde in Banana Shrimp, Penaeus merguiensis

Yamagata M., Low L.K.

Marine Fisheries Research Department, Southeast Asain Fisheries Development Center, Changi Fisheries Complex, Changi Point, Singapore 1749

Journal of Food Science, 1995, Vol. 60 (4), p. 718-720 - Texte en Anglais


Analyse

Le formaldéhyde (FA) est une substance dangereuse et à ce titre est indésirable dans les aliments. Certains produits en contiennent parce qu'ils ont été contaminés par des emballages, d'autres en contiennent naturellement. Ainsi, dans le poisson congelé, la déméthylation de l'oxyde de triméthylamine par voie enzymatique peut conduire à la formation de triméthylamine et de formaldéhyde. Celui-ci interviendrait alors au niveau de la dénaturation des protéines. Dans la crevette, la formation de FA peut être induite par un traitement au bisulfite de sodium utilisé pour prévenir la mélanose. Le dosage du FA est donc fréquemment effectué dans les aliments et les produits de la pêche en particulier.
Le but de cette étude est de comparer trois méthodes d'extraction du FA : la distillation, l'extraction en milieu acide et l'extraction par le sulfate de zinc. La détermination de la quantité de FA est ensuite réalisée en présence de AHMT (4-amino-3-hydrazino-5-mercapto-1,2,4,-triazol).
Les analyses ont été réalisées sur de la chair de crevette (Penaeus merguiensis) témoin ou additionnée de FA.
Dans le cas de la comparaison avec l'extraction acide (trichloracétique ou perchloracétique), le sulfate de zinc donne les meilleurs résultats avec 62 % de FA recouvré au lieu de 47 et 54 % pour le TCA et le PCA respectivement. Le pH optimum a été recherché : un pH de 4.5 est recommandé.
La distillation, méthode traditionnelle, est également moins performante que l'extraction au sulfate de zinc. A des concentrations de 20 ppm de FA, on retrouve 58 % du FA ajouté contre 72 % avec le sulfate de zinc. A 40 ppm, il n'y a que peu de différence entre les deux méthodes. La distillation manquerait donc de sensibilité.
Le sulfate de zinc en éliminant les protéines colloïdales permet en fait d'éclaircir la solution et facilite ainsi l'analyse spectrophotomètrique.
Enfin des éléments à ne pas négliger : l'extraction par le sulfate de zinc du FA dans la chair de crevette est 5 fois moins onéreux que la distillation et permet d'analyser 3 fois plus d'échantillons par jour.
Analyse réalisée par : Cornet J. / IFREMER


Imprimer Imprimer

Analyse au format pdf




© Bibliomer 1992-2021

Site élaboré dans le cadre d'un partenariat Ifremer - FranceAgriMer - CITPPM,
en collaboration avec les centres techniques CTCPA, IFIP

Le Site Bibliomer, est déclaré auprès de la CNIL. Pour de plus amples informations n'hésitez pas à écrire à la CNIL : Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés - 21, rue St-Guillaume 75340 Paris cedex 7 - Tél : 01 53 73 22 22 - Fax : 01 53 73 22 00

Bibliomer est compatible avec zotero

Icônes : Tango